Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Les formules adaptées à votre enfant > Une association de parents s’insurge contre les devoirs à la maison

Une association de parents s’insurge contre les devoirs à la maison

lundi 2 avril 2012

Interdire les devoirs à la maison

Une association de parents d’élèves propose qu’au même titre que les apprentissages, les devoirs scolaires soient faits à l’école, non à la maison. Faut-il rappeler qu’en effet, une loi datant de 1956 a posé une interdiction pour devoirs à la maison pour les élèves de l’école primaire. Aujourd’hui, cette loi n’est pas du tout respectée. De plus, les devoirs à la maison sont considérés comme une source d’inégalités entre les élèves, car toutes les familles n’ont pas les mêmes moyens pour accéder à des ressources documentaires, l’Internet, les matériels qu’il faut, etc. sans parler de la disponibilité et de la compétence des parents à assister leurs enfants. Ainsi, pour un enfant rencontrant des difficultés scolaires, la mise au travail individuel est un échec assuré lorsqu’elle doit se faire à la maison. Pour remédier à cette situation, l’ATD-Quart monde suggère que le temps scolaire comprenne les apprentissages et les travaux personnels qui sont jusqu’ici effectués à la maison. De cette façon, les enfants pourront bénéficier de l’assistance de l’enseignant.

Quinze jours sans devoirs à la maison à partir du 26 mars

Avec l’Icem-Pédagogie Freinet, l’association de parents d’élèves FCPE mobilise les parents et les éducateurs à faire l’expérience de passer 15 jours sans devoirs à la maison à compter du 26 mars et d’essayer en même temps de trouver d’autres moyens pour accompagner la scolarité des élèves. Pour appuyer leur point de vue, ces organisations ont avancé que jusqu’ici, personne n’a pu prouver l’utilité des devoirs à la maison. Au contraire, continuent-ils, ils ne font que creuser encore plus les inégalités entre les élèves, selon qu’ils ont le moyen de bénéficier d’une assistance à la maison ou pas. Ces mêmes organisations estiment que les devoirs à la maison, responsables de nombreux conflits entre enfants et parents, consistent à sous-traiter la pédagogie aux parents. Sur le blog de la FCPE, des parents relatent le calvaire des enfants submergés de devoirs à la maison. Pascale Tremblet, mère de famille, raconte le quotidien de son enfant de CE1 qui dispose de 1 h 15 pour apprendre 6 mots, la table de multiplication par 4, une poésie, faire des exercices de grammaire et de mathématiques.

Répondre à cet article