Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Soutien psychologique > Résoudre le problème de violence scolaire

Résoudre le problème de violence scolaire

mercredi 18 janvier 2012

L’agressivité à l’école : Comment se présente-t-elle ?

Le fait d’être agressif est avant tout lié à un problème psychologique. Cela peut être dû à un manque de contrôle de soi, à une incapacité de gérer ou tout simplement à l’absence de sentiment de culpabilité. Un enfant agressif à l’école n’est donc pas un enfant normal. Le problème d’agressivité à l’école n’était pas la priorité, cependant, la violence à l’école est exactement le reflet de ce qui se passe dans la société. L’école peut être assimilée comme étant le monde sous une forme miniaturisée.

L’agressivité à l’école dans le monde

Des études relatives au problème de l’agressivité à l’école ont montré que le phénomène est présent dans tous les pays du monde. En Australie par exemple, il a été constaté qu’en moyenne un enfant sur six est victime d’agressivité chaque semaine. En Écosse, des études ont aussi montré que l’agressivité à l’école provoque chez les victimes une hausse du taux d’absentéisme ou des mauvais résultats scolaires par exemple. Quelquefois, on assiste même à des problèmes beaucoup plus sérieux tels que la dépression clinique ou le recours au suicide. Au Japon et en Corée, la violence à l’école se présente notamment sous forme de harcèlement. Selon le professeur Reardon, les effets d’une agression ne se limitent pas seulement à des souffrances physiques et psychologiques des victimes. Du côté des agresseurs, elle peut aussi engendrer des troubles moraux incurables.

Des solutions pour lutter contre l’agressivité à l’école

Afin de pouvoir atteindre cet objectif, il est vraiment nécessaire d’intervenir tôt dans l’éducation de l’enfant. Ainsi, l’intervention doit alors se focaliser sur trois volets : d’abord, l’attention doit être axée sur l’enfant lui-même. Le but est surtout d’améliorer les habiletés sociales de l’enfant. L’encadrement parental est aussi nécessaire. Ainsi, il est primordial que les relations qui existent entre l’enfant et ses parents soient de bonne qualité. Quant à la troisième forme d’intervention, il s’agit de composantes multiples qui intègrent à la fois la famille, l’école et la société dans son ensemble. Actuellement, en France, de nouveaux programmes sont mis en œuvre afin d’aider les enseignants, les parents et les enfants à combattre ce phénomène. Il s’agit alors du programme Fluppy pour les enfants pré-scolaire, le programme vers le pacifique pour les jeunes de 4 à 17 ans et le programme Be-Prox pour le corps enseignant.

Répondre à cet article