Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Repérer les enfants en difficulté dès la classe maternelle

Repérer les enfants en difficulté dès la classe maternelle

mercredi 28 mars 2012

Le repérage des enfants en difficulté

Détecter le plus tôt possible les enfants en difficulté pour une meilleure prise en charge, tel est l’objectif de la direction de l’enseignement scolaire qui l’a réitéré à travers la circulaire adressée aux enseignants. C’est dire que le gouvernement en fait l’une de ses priorités pour la prochaine année scolaire. En pratique, le gouvernement offre aux enseignants des outils qui leur permettraient de détecter les élèves en difficulté dans plusieurs domaines de la section maternelle. Parmi les problèmes listés, on peut citer la faculté de reconnaitre les mots à l’oral, les syllabes, les phonèmes et les lettres de l’alphabet. Avec ces outils, les enseignants doivent aussi être en mesure de repérer les élèves qui ont du mal à s’organiser et planifier leurs tâches et ceux qui peinent avec la syntaxe.

Un projet controversé

Depuis l’année dernière, ce projet du ministère a déjà fait l’objet de controverses dans le milieu de l’éducation. Ce dispositif de repérage des enfants de la grande section maternelle ne fait pas l’unanimité, car selon ses détracteurs, il tend à « primariser » l’école maternelle, alors que celle-ci devrait laisser beaucoup de place à la socialisation de l’enfant. Ceux qui approuvent ce projet de repérage estiment au contraire que certains enfants peinent non seulement dans l’apprentissage, mais aussi dans la relation avec leurs camarades. Donc, il faut agir le plus vite possible, souligne Claire, institutrice. Elle déplore que certains de ses collègues laissent passer ce genre de difficultés, en espérant que l’élève finira par s’améliorer, mais au final, ce dernier ne fait que de prendre du retard et ne sera jamais à niveau.

Repérer les difficultés, un faux problème ?

Les opposants de ce programme de repérage estiment que la question ne doit même pas se poser puisque les enseignants le pratiquent déjà. Aussi, ils avancent qu’apprendre à un élève de la classe maternelle à reconnaitre une série de mots écrits risque de créer plus de confusion, étant donné qu’à ce stade, il n’aurait pas encore compris le principe de l’écriture alphabétique. Pour revenir aux outils proposés aux enseignants, ils comprendront des exercices de maniement des phonèmes qui aideront les élèves à identifier les sons correspondant à chaque mot. Une fois repéré, l’élève en difficulté sera suivi de près et pourra éventuellement bénéficier d’une assistance personnalisée. Mais les enseignants n’en sont pas convaincus.

Répondre à cet article