Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Problèmes et soutien nécessaire > Rééducation des enfants dyslexiques

Rééducation des enfants dyslexiques

lundi 14 mai 2012

Les manifestations de la dyslexie

La dyslexie est un trouble du langage qui se manifeste chez l’enfant dès son apprentissage en classes préparatoires, et retarde son assimilation de l’écriture et de la lecture. C’est d’ailleurs à ce moment-là que l’on peut affirmer ou infirmer si c’est réellement la cause des difficultés scolaires de l’enfant. Contrairement à ses camarades de classe, il aura du mal à différencier les lettres qui ont la même consonance, et aura tendance à inverser leurs ordres dans le mot qu’il lit. Malgré sa lenteur, il commettra pourtant plus d’erreurs et prononcera des phrases hésitantes et saccadées. Par conséquent, il éprouvera des difficultés à les retenir et à en saisir le sens. Par ailleurs, il aura également du mal à former les mots correctement, et peut donc avoir des difficultés à assimiler ses autres matières. Les efforts qu’il fournira au moment de son apprentissage l’épuiseront énormément.

Les traitements de la dyslexie

Si elle est diagnostiquée tôt, la dyslexie se soigne à l’aide de plusieurs séances de rééducation effectuées par un orthophoniste. Ce dernier évaluera l’importance du problème en faisant passer un test de lecture à l’enfant. Après quoi, il suivra des cours de prélectures ou intégrera des classes où il sera pris en charge par des éducateurs spécialisés. Ils utiliseront des supports pédagogiques adaptés, en association avec les manuels scolaires courants pour stimuler l’apprentissage de leurs élèves. Le programme d’étude sera choisi en fonction du degré du handicap à corriger. Ces cours sont dispensés individuellement ou en groupe restreint pour permettre un meilleur suivi du problème. Pour leur permettre de rejoindre une classe normale, on conseille souvent aux parents de demander pour ces enfants un suivi psychologique.

Le rôle des parents dans le traitement de la dyslexie

Les parents auront également à s’impliquer dans la rééducation de leurs enfants. Ensemble, ils mettront des mots sur le problème pour permettre à l’enfant de déculpabiliser. Mais leur rôle sera essentiellement de l’encourager et de le soutenir tout au long du traitement. Ils devront d’ailleurs faire preuve de patience, car la dyslexie met du temps pour s’estomper. En attendant de le voir surmonter le handicap, ils devront l’aider à réviser et à faire ses devoirs. Il faudra ensuite expliquer les progrès et les efforts qu’il fournit à son professeur et à l’orthophoniste pour pouvoir ajuster la rééducation. Parallèlement, ils devront lui octroyer des moments de détente pour ménager son émotivité et veiller à ce qu’il ne se fatigue pas trop.

Répondre à cet article