Accueil > Les programmes, la pratique et la méthodologie > Le soutien scolaire dans la pratique > Mon enfant s’ennuie à l’école : comment le motiver ?

Mon enfant s’ennuie à l’école : comment le motiver ?

vendredi 31 mai 2013

Soyez à l’écoute

Il suffit d’un rien pour l’arrêter. Votre enfant laisse tomber dès la première difficulté. Ses résultats scolaires témoignent d’un manque de motivation. Les statistiques évoquent la précocité progressive de ce phénomène dans la société actuelle. Peut-être à cause d’une vie où la pression est quasi-constante, l’éventualité d’un échec scolaire reste une hantise pour la plupart des parents. Pour surmonter la situation, il n’y a pas mieux que de montrer de l’attention et de rester créatif.

Commencez par chercher la raison de cet ennui à l’école. L’enfant doit se sentir aimé quel que soit la raison qu’il évoque. Prouvez-le par vos gestes et vos paroles. Abstenez-vous de critiquer ses enseignants ou son école, et gardez vos anciens mauvais souvenirs de classe pour vous. En vous intéressant à ses activités scolaires, vous gagnerez sa confiance. Quand il parle de ce qu’il y fait, écoutez-le vraiment, même si vous êtes occupé. En vous sentant impliqué, il sera plus ouvert à la discussion.

Maintenez votre rôle de parent

Entretenez-vous avec son enseignant pour mieux connaitre l’évolution du travail. Dès que cela est possible, soyez près de votre enfant lorsqu’il fait ses devoirs. Montrez-lui que vous vous réjouissez de ses progrès et ne soyez pas avare de compliments. Surtout, abstenez-vous de remettre une ancienne critique sur le tapis. En effet, l’enfant est conscient de ses échecs, vous n’avez pas à les lui rappeler. Au contraire, faites monter son estime personnelle.

En rassurant votre enfant sur le droit à l’erreur et en évitant les comparaisons avec ses camarades, vous lui ferez ressentir que vous tenez compte de son rythme d’apprentissage. Assistez aux fêtes de son école. Il se sentira plus impliqué. Ravivez l’envie d’apprendre chez votre enfant en lui offrant plus de livres sur des thèmes qui l’intéressent et en jouant à des jeux intellectuels en famille. Enfin, rappelez-vous que tous les enfants sont différents et que malgré cette baisse de tonus, le vôtre a aussi ses points forts.

Répondre à cet article