Accueil > Réglementation et réductions d’impôts > Le soutien scolaire menacé par le rapport de l’inspection générale des (...)

Le soutien scolaire menacé par le rapport de l’inspection générale des finances

vendredi 9 septembre 2011

Le rapport accablant de l’Inspection Générale des Finances

Les emplois à domicile comme les nounous, le soutien scolaire, les assistants de vie et les ménages bénéficient de réductions et de crédits d’impôt. Or, le dernier rapport publié par l’Inspection Générale des Finances (IGF) met en évidence que les défiscalisations des heures supplémentaires dont le secteur bénéficie n’a pas donné le résultat escompté. Au contraire, elles entrainent un trou de 4,8 millions d’euros dans les caisses de l’État. Interviewée par TF1 News, la présidente de la Fepem ne cache pas son inquiétude de voir l’augmentation du travail au noir.

Les promesses de la Ministre du Budget

Pour calmer les esprits après la publication de ce rapport, Valérie Pécresse, la ministre du Budget a tout de suite déclaré dès lundi qu’au nom de l’emploi, elle ne va pas supprimer ces aides de l’État. Interrogée par le journaliste de TF1, la présidente de la Fapem salue cette initiative de la ministre, mais elle n’est pas rassurée pour autant. Elle a ajouté que la rentrée est la période pendant laquelle les couples qui travaillent trouvent une solution que ce soit pour la garde de leur enfant ou pour reprendre le soutien scolaire. Donc, on ne peut pas changer les règles à chaque fois, d’autant plus que les ménages ont besoin de déterminer leur budget pour affronter la rentrée.

Le soutien scolaire en ligne, peut être une solution ?

Avec le succès enregistré par les cours privés, le soutien scolaire payant en ligne devient aussi de plus en plus populaire auprès des familles. Offrant des contenus plus ou moins complets : vidéos explicatives, téléconférence avec un tuteur, quiz, etc. cette méthode ne cesse de se développer. Ces dernières années, le nombre de sites Internet proposant des programmes de soutien scolaire s’est multiplié. Pionnier dans le secteur, Maxicours reconnait plus de 100 000 ménages conquis en France. Sinon, il y a aussi Educastream, MathsMalin ou Profexpress qui proposent la même prestation. Il existe aussi des sites d’entraide gratuits comme Cyberpapy où des retraités bénévoles assistent les élèves, ou bien l’ASP (Assistance scolaire personnalisée) proposé par la compagnie d’assurance Mail aux enfants de ses assurés.

Répondre à cet article