Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Réussir la scolarité > Faire face au stress avant le bac

Faire face au stress avant le bac

vendredi 18 mai 2012

Qu’est-ce que le stress ?

Contrairement à ce que pensent beaucoup d’entre nous, le stress est une chose utile. Selon l’explication d’un pédopsychiatre, être stressé permet à un étudiant d’aller au-delà de ses limites et d’adopter un esprit beaucoup plus créatif. Ainsi, si vous n’êtes pas stressé le jour du bac, c’est peut-être parce que votre réussite vous importe peu. À l’inverse, ne pas savoir le gérer peut diminuer considérablement vos chances. Il n’est pas rare de voir qu’un étudiant oublie presque la moitié de ses acquis le jour même de l’examen. On parle alors de stress négatif, les causes pouvant être nombreuses telles que le manque d’estime de soi ou les influences extérieures comme la pression des parents par exemple. Cela peut également provenir de l’image qu’on a du bac : une épreuve difficile, dont l’échec serait mal vécu.

L’aide de l’entourage pour gérer le stress

En analysant toutes ces causes, plusieurs possibilités sont envisageables afin de remédier à ce problème. Toutefois, l’échec ou la réussite d’un enfant ne dépend pas uniquement de l’élève lui-même, mais également des enseignants et surtout des parents. Cette participation peut par exemple se traduire par des entretiens réguliers avec l’apprenant afin de l’évaluer, et surtout le motiver dans son parcours scolaire en lui garantissant une certaine sécurité. Par ailleurs, l’enseignant ainsi que les parents se doivent aussi d’encourager l’enfant tout au long de sa scolarité, en lui faisant comprendre qu’il est exactement comme tous les autres élèves. Cela lui permet en effet d’augmenter sa confiance en soi. Et pour arriver à gérer son stress le jour J, une petite séance de relaxation avant le moment fatidique peut être bénéfique.

D’autres bonnes astuces pour réussir son bac

La préparation à un examen ne se fait pas deux ou trois jours avant sa date, mais durant toute l’année scolaire. Bien entendu, il ne s’agit pas d’apprendre à l’aveugle, mais de cibler surtout les programmes susceptibles d’être demandés au bac. Une des meilleures façons d’apprendre est de trouver d’anciens sujets et de les traiter. Fréquenter les bibliothèques et solliciter des conseils auprès des ainés peut également servir. Pendant les cours, soyez bien attentif et surtout posez-vous la question de savoir comment les utiliser à l’examen. Votre participation au cours est également très importante, car l’assimilation en sera facilitée. Une fois à la maison, les révisions s’imposent, accompagnées de petites fiches permettant de retenir l’essentiel.

Répondre à cet article