Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Soutien psychologique > Comment faire acquérir de l’autonomie à son enfant ?

Comment faire acquérir de l’autonomie à son enfant ?

mercredi 19 janvier 2011

Ouvrir la porte de l’autonomie en découvrant votre enfant

Jusqu’à un certain âge, l’enfant reste le chouchou de ses parents, dont particulièrement de sa mère. Allant de la toilette du matin au bain du soir, en passant par les aller-retour de l’école, il est automatique pour lui de se faire accompagner. Si le fait d’assister son enfant entre pratiquement dans le cadre de l’apprentissage, le faire accéder à l’indépendance en fait tout aussi bien partie. Aller à l’école ou se laver tout seul, par exemple, lui permet de se découvrir et d’apprendre à évaluer ses capacités. Avant de laisser votre enfant s’envoler de ses propres ailes, il est cependant important de l’analyser. Est-il réellement capable d’aller à l’école tout seul ? Sait-il traverser la rue sans être tenu par la main ? Ses capacités lui permettent-elles d’acheter un goûter sans être assisté, ou encore de téléphoner tout seul ? Il faut également étudier l’attitude de l’enfant par rapport aux autres, ainsi que l’environnement même dans lequel il évolue à l’école. Ses copains vont-ils à l’école tout seuls ? A-t-il peur des inconnus ? Les réponses à ces questions vous permettront de voir dans quelles activités l’acquisition d’autonomie pourrait débuter.

Autonomie de l’enfant : une question de patience et de confiance

Faire acquérir de l’autonomie à un enfant n’implique pas de lui imposer des tâches dont il se juge incapable. En effet, il ne s’agit pas de le forcer ; mais seulement de l’inciter à faire des choses tout seul. Si l’enfant montre des signes de réticence importants, il est inutile d’insister. D’autant plus qu’une première expérience ratée ne fera que décourager l’enfant et retardera encore plus son accès à l’autonomie. Afin qu’il puisse déployer ses ailes en toute sécurité, l’apprentissage doit se faire pas à pas. La confiance en soi joue largement dans l’acquisition de l’autonomie. Une confiance qui dépend cependant de celle que l’on a en son enfant. Si l’on doute de ses capacités, il percevra sûrement les signes d’inquiétude et perdra également confiance en lui. Il sera alors anxieux et perdra automatiquement le contrôle. L’acquisition de l’autonomie chez un enfant doit débuter entre 7 et 10 ans. À cet âge, l’enfant a besoin de plus liberté pour découvrir de lui-même. Se sentant responsable, il travaillera automatiquement mieux à l’école.

  • Le 10 novembre 2013 à 22:28

    Bonjour, dans votre article vous stipulez que l’acquisition de l’autonomie commence vers 7 ans. Non, elle commence bien avant. Qu’est-ce que l’autonomie ? Deux grands pôles s’en dégagent : le pôle politique (savoir respecter des règles de vie, des consignes...) et le pôle cognitif (par rapport aux différents savoirs). C’est dès le jeune âge que l’autonomie commence. Il serait bien trop restrictif de ne considérer l’autonomie comme la seule capacité à faire seul, et ce à partir de 7ans. Il faut l’amorcer et la travailler dès le début, et selon les différentes étapes du développement de l’enfant.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article