Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Soutien psychologique > Comment épauler un enfant introverti ?

Comment épauler un enfant introverti ?

vendredi 8 juillet 2011

Enfant introverti, les tâches des éducateurs

Les psychologues définissent l’introversion comme la tendance inconsciente d’une personne à se replier sur elle-même et à fuir la vie sociale. Véritable problème, l’introversion peut empêcher un enfant de se concentrer entièrement sur ses études à cause d’un manque significatif d’estime de soi et de l’incapacité de s’épanouir en milieu social. À la fois éducateur et transmetteur de connaissances, l’enseignant est capable de déceler les enfants timides dès la prise de contact. Pour certains enfants, le phénomène n’est que passager alors que pour d’autres, il constitue un handicap devant au plus vite être surmonté.

L’introversion n’influe en rien sur les capacités cognitives d’un enfant. Un enfant timide est donc capable de comprendre et d’assimiler les leçons dispensées à l’école sauf si le regard des autres l’empêche réellement de se concentrer sur ses études. Outre le suivi scolaire, l’enseignant est tenu d’inciter l’élève à prendre de temps à autre la parole. Cela peut commencer par une simple demande de son prénom. Une fois rassuré, il prendra lui-même l’initiative de répondre aux questions posées par l’enseignant en classe. Le féliciter à chaque effort accompli n’est absolument pas du tout superflu. Au contraire, cela l’aidera rapidement à gagner son estime de soi.

Enfant introverti, place au dynamisme et à l’ouverture à autrui

Les parents ont un grand rôle à jouer dans le traitement de l’introversion chez leur enfant. Ils sont tenus de ne pas négliger les dangers liés au phénomène. Ils ne doivent également le réprimander qu’en raison de son tempérament effacé. L’essentiel est de privilégier le dialogue en toute sympathie avec lui, de prendre au sérieux les problèmes qu’il évoque et d’essayer de lui fournir des réponses à même de le rassurer. Faire bénéficier l’enfant d’un soutien scolaire peut aussi s’avérer intéressant. L’assistance d’un éducateur compétent et personnel lui permettra en outre d’échapper à la solitude et de se passionner davantage pour ses études.

L’introversion gagne en violence dès lors que l’enfant refuse de sortir de sa coquille et d’aller vers les autres. Pour l’aider efficacement, il est judicieux de l’inscrire à une activité parascolaire. Il convient de privilégier les activités favorisant le contact avec autrui comme la danse, le chant ou les arts martiaux. Il est important de veiller à ce que l’enfant prenne très au sérieux ses études. Par ailleurs, il faut éviter de le laisser se cloîtrer seul dans sa chambre le week-end ou lors des grandes vacances. Soigner la timidité chez l’enfant, c’est en somme l’aider à s’ouvrir aux autres et au monde.

Répondre à cet article