Accueil > Soutien scolaire comment réagir > Soutien psychologique > Comment aider son enfant à surmonter le redoublement ?

Comment aider son enfant à surmonter le redoublement ?

jeudi 28 avril 2011

Le redoublement, un échec scolaire difficile à vivre

Contrairement à vous qui voyez le redoublement comme une mesure d’aide pertinente, l’enfant voit une simple punition : on le « punit » parce qu’il n’a pas bien travaillé toute l’année. Il est découragé, triste et perd confiance en lui. Parfois, il peut même arriver qu’un enfant refuse catégoriquement de retourner à l’école lors de la rentrée prochaine. Le manque de travail n’est pas le seul facteur qui peut conduire au redoublement, les problèmes familiaux influencent également les résultats scolaires d’un enfant d’une manière ou d’une autre. Par ailleurs, certains professeurs peuvent demander le redoublement d’un élève qu’ils considèrent immature, ce qui est quelquefois le cas en maternelle et au primaire. À ce stade, votre rôle de parent prend tout son sens, sachez tirer le meilleur de cette décision pour que l’année « bis » se passe dans les meilleures conditions !

Comment rassurer votre enfant ?

Tout d’abord, il est important que vous fassiez comprendre à votre enfant que l’erreur fait partie de l’apprentissage. Un redoublement peut très bien être constructif et formateur, rassurez-le, si ces professeurs en ont décidé ainsi c’est tout d’abord pour son bien. Restez serein et évitez de le gronder, cela risquerait encore d’envenimer les choses ! En adoptant cette attitude, votre enfant comprendra au fur et à mesure l’importance de son redoublement et l’acceptera. Ne faites surtout pas l’erreur de le comparer à ses amis, cousins ou autres qui ont réussi, essayez plutôt de lui faire comprendre qu’il n’est pas le seul dans son cas. Attention, ne généralisez pas son cas non plus, cela pourrait l’inciter à négliger sa scolarité en pensant que finalement, son redoublement n’a pas la moindre importance !

Les bonnes attitudes à adopter avant la rentrée

Inutile aussi de lui imposer des devoirs de vacances dès le début de l’été sous prétexte de le faire « rattraper » et être en avance par rapport aux autres élèves de sa classe à la rentrée. En lui mettant la pression, vous exprimez votre déception, pourtant, vous êtes là pour lui montrer que vous avez confiance en lui malgré la situation. L’idéal serait de le laisser respirer, mieux encore, encouragez-le à faire des activités parascolaires qui lui plaisent : du sport ou du théâtre par exemple... ils seront une occasion pour lui de l’encourager à mettre en avant ses qualités, pour qu’il puisse s’épanouir et gagner en confiance ! À quelques semaines de la rentrée, vous pouvez éventuellement inscrire votre enfant aux cours de vacances pour assurer une bonne remise à niveau. Veillez à ce moment-là, à vérifier le contenu du programme proposé par l’établissement.

Répondre à cet article