Accueil > Les activités parascolaires > Activité parascolaire : la danse hip-hop

Activité parascolaire : la danse hip-hop

vendredi 23 septembre 2011

Parascolaire : la danse hip-hop

Le b-boying, terme approprié pour parler de la danse hip-hop, est un des modes d’expression du mouvement du même nom. Cette danse au sol acrobatique comporte diverses figures. Les danseurs sont alors nommés b-boys pour les garçons et b-girls pour les filles, le B pour « BEAT ». Depuis sa création, le style a évolué et de nouveaux styles sont apparus, la house dance, le hooba lumps, le step-up et tout dernièrement, le krump. Ces danses, notamment le breakdance, se caractérisent par des battles organisées très artistiques où les danseurs rivalisent de technique et de créativité. Ces battles se déroulent individuellement ou en groupe. De prestigieuses compétitions, dont la plus connue est la Battle Of The Year ou Boty, accueillent les meilleurs breakers.

Actuellement, le mouvement hip-hop fait partie intégrante du paysage culturel français. Chaque année est ainsi organisée la plus grande rencontre de danse hip-hop au monde, le « Juste Debout ». Cette année, la 10e édition a eu lieu le 30 mars à Paris Bercy. Autres rendez-vous de taille, le « Orléans Hip Hop Contest », qui cette année s’est déroulé dans la cité Johannique le 11 avril dernier.

La danse hip-hop en milieu scolaire

La danse hip-hop est une excellente activité parascolaire. Au rythme de chansons populaires aux influences jazz, funky et hip-hop, les jeunes danseurs se familiarisent avec différentes techniques. Ils développent ainsi leur créativité et leur imagination. Ils peuvent s’exprimer, grandir et s’épanouir. Leur sens de l’apprentissage, de la planification et de la pratique est sans cesse sollicité. Tout au long de l’année scolaire, le groupe de jeunes danseurs travaille sur une chorégraphie pleine de vitalité, appliquant les différentes techniques apprises lors des cours. La danse resserre les liens entre les élèves et leur permet de se faire de nouveaux amis. Idéale pour vaincre la timidité, elle est un excellent moyen pour s’exprimer librement.

Éliminant stress et nervosité, ces cours sont aussi avant tout d’agréables moments de détente. Plusieurs établissements proposent la danse hip-hop comme activité parascolaire. Elle peut se pratiquer à partir de trois ans, garçons et filles. Les ateliers finissent généralement par un spectacle en fin d’année, occasion pour les enfants de montrer leur savoir-faire. Il a été constaté par ailleurs que les élèves qui pratiquent la danse, tout style confondu, obtiennent de bonnes notes le long de leur scolarité et sont plus concentrés.

Répondre à cet article